PANTAGRUEL

de François Rabelais
concept et montage par Emmanuel DuPasquier
une production du Théâtre Tumulte de Neuchâtel
Première au théâtre Tumulte
Avec Monique Ditisheim, Zina Balmer, Jean-Philippe Hoffman et les acteurs de la Comédie de Serrières

Un projet fou: Rabelais théâtralisé!

Et non pas là une sympathique lecture mais monter avec force, voix et gestes d’acteurs et d’actrices, beaux costumes, grands décors changeants, sons choisis et passantes odeurs, un choix raffiné de passages de Pantagruel. Premier sorti de la tête d’ Alcofrybas Nasier, Pantagruel livre un esprit d’intelligence, de finesse, d’à propos et de quête, dans sa grande âme (pensez pour un géant!) d’une philosophie de la bonne vie. Dans cette invraisemblance élevée par son imagination débridée, François Rabelais porte le réel dans l’iréel. En ces temps bousculants et chargés où la réforme bat les portes des églises et la Renaissance renverse les pôles du Savoir et de la Culture, il tourne en obscénité énorme, en parodie burlesque, pourfendant de son savoir «articulant, monorticulant, torticulant, culletant, couilletant, et diabliculant, est à dire callumniant», il tourne en bourrique ce grand tas de prônants prétentieux tels «sarrabovites, cagotz, escargotz, hypocrites, caffars, frapars, botineurs, et aultres telles sectes de gens, qui se sont desguisez comme masques pour tromper le monde» (Pantagruel XXXIV).

LIENS

Emmanuel DuPasquier

GALERIA

Pantagruel extrait 1 Pantagruel extrait 2 Pantagruel extrait 3 Pantagruel extrait 4 Pantagruel extrait 5 Pantagruel extrait 6 Pantagruel extrait 7 Pantagruel extrait 8
PANTAGRUELPANTAGRUEL