LE SILENCE DES ABEILLES

de Michel Beretti
Mise en scène : Christophe Nicolas
Assistanat : Luce Steigmeyer
Décors : Emmanuel DuPasquier
Costumes : Léo Berney
Affiche : Sabrina Tschanz
Co-production : Théâtre Tumulte de Neuchâtel et Compagnie Point de Fuite de Lausanne
(Création fin janvier 2015 à Neuchâtel).

Avec Monique Ditisheim, Zina Balmer, Jean-Philippe Hoffman, et les acteurs de la Comédie de Serrières :
Mathias Pelissier, Catherine Rousson, Michel Meigniez, Isabelle Jeanneret, Jean-Daniel Ribaux, Oscar Palmadés, Nicolle Monti, Annie Faivre, Michel Rousson, Emmanuel DuPasquier, Luce Steigmeyer, Mario Sancho, Annie Faivre, Sabrina Tschanz

Au 40e étage d’une grande entreprise, un laveur de vitres écrit une énigmatique phrase en latin avant de tomber dans le vide. Une jeune femme apparaît mystérieusement dans les bureaux sans laisser son image sur les caméras de surveillance. Au-dehors, pourquoi les abeilles meurent-elles ? Une antique malédiction est-elle à l’œuvre ?

Susan s’engage dans une enquête qui ne la laissera pas indemne comme ceux qui l’entourent, qui mettra même en danger l’entreprise qu’elle dirige, et qui trouvera sa résolution dans un curieux 41e étage dont personne ne soupçonne l’existence. Enquête policière au rythme haletant, « comédie économique » dont le cadre est une grande entreprise, Le silence des abeilles pose encore au passage des questions sur l’avenir de notre monde et sur la logique économique qui commande nos faits et gestes les plus quotidiens, peut-être la figure moderne du Destin. Au fait, si les abeilles meurent, en quoi ça nous concerne ?

« Comédie économique » au sein d’une grande entreprise, présentée façon polar, même si aucun commissaire n’a été mandé pour résoudre quoi que ce soit. Pour Susan, directrice de la société Heilberg, c’est un jeu d’enfant : plus le moindre vertige du haut de son bureau du 40ème étage, des collaborateurs ad hoc, l’argent est l’essence qui noie tous les poissons, tue les abeilles sans ternir les mains blanches des exécutants. Un long fleuve tranquille ???

...Un laveur de vitres écrit une phrase en latin avant de tomber dans le vide !!... Une femme incomparable apparaît dans les bureaux sans troubler les caméras de surveillance !!... Un 41ème étage est curieusement mis à nu ainsi que ses squatters défiant toute logique !!...

Dehors, les abeilles s’évaporent ; une antique malédiction est-elle à l’oeuvre, nous renvoyant au mythe d’Aristée ? Le silence des abeilles pose encore au passage des questions sur l’avenir de notre monde et sur la logique économique qui commande nos faits et gestes les plus quotidiens, peutêtre la figure moderne du Destin. La mort des abeilles, une fatalité qui ne concerne personne ?

LIENS

Michel Beretti
Dossier Abeilles Afficher dossier de presse

TRAILER

abeilles extrait 1 abeilles extrait 2 abeilles extrait 3 abeilles extrait 4 abeilles extrait 5 abeilles extrait 6 abeilles extrait 7